FC Villefranche Beaujolais

une ville, un territoire, notre fierté

TRAVAIL - RIGUEUR – CONVIVIALITÉ – RESPECT – HUMILITE

Football Club
Villefranche Beaujolais

une ville, un territoire,
notre fierté


[ALAIN POCHAT]

Comment s’est passée cette période impactée par l’arrivée du COVID au sein du club ?

Cela a été compliqué car on a eu beaucoup de cas positifs dans les joueurs mais aussi dans le staff, moi le premier j’ai fait partie du lot. J’ai dû quitter la formation à Clairefontaine parce que j’étais vraiment pas bien et c’est au même moment que sont tombés les premiers cas positifs. Il a fallu gérer tout cela. Heureusement dans mon staff, Yoann Vivier mon adjoint était opérationnel pour pouvoir faire les séances avec les joueurs négatifs et ceux positifs qui avaient respecté les 7 jours de confinement. On a quand même dû travailler par groupe, mais l’annulation du match de Coupe de France nous a permis de respecter le délai de 7 jours de confinement pour le reste des cas positifs et les joueurs ont pu retravailler ensemble cette semaine pour Concarneau. On a maintenant la quasi-totalité de l’effectif qui est immunisé plus contagieux et c’est déjà une bonne chose.

Tous les tests sont négatifs aujourd’hui ?

La consigne de l’ARS et de la Fédération Française de Football était qu’à partir du moment où les 7 jours de confinement étaient respectés après le résultat positif du test, il n’y avait pas besoin de se refaire tester. On n’est plus contagieux donc on peut retravailler « normalement » dans le vestiaire et sur le terrain. Il y avait seulement 3 joueurs de négatifs donc on a fait en sorte de bien les isoler le temps que tout le monde ne soit plus contagieux.

Comment va le groupe physiquement ? 

Il y a eu différents symptômes chez les joueurs avec certains plus touchés que d’autres qui étaient totalement asymptotiques. Il a fallu s’adapter et on a effectué une reprise progressive pour remettre tout le monde sur pied au fil des jours. On est en ce moment même dans une bonne semaine de travail même si le dernier match remonte à Valence et qu’on n’a pas fait de compétition depuis. Au final je pense que tout le monde est opérationnel pour postuler contre Concarneau, du moins ceux qui sont aptes sans être blessés ou suspendus.

Au niveau pratique concernant ton groupe d’entraînement, est ce que tu disposes seulement de joueurs sous contrat fédéraux où est ce que tu complètes ton effectif avec des joueurs de la réserve ou des jeunes sans contrat ?

On ne dispose pas seulement de contrats fédéraux au sein du groupe à l’heure actuelle, on a aussi des contrats amateurs avec des jeunes joueurs dont on a donné la possibilité de venir s’entraîner avec nous. Suite au COVID il a fallu faire des restrictions budgétaires mais dans l’absolu si on a besoin d’étoffer les effectifs pour les séances d’entraînement, on fait appel aux joueurs de la R1 en sachant qu’ils doivent aussi être testés avant de venir avec nous.

Il y a aussi eu une incertitude mercredi dernier après l’allocution du président, concernant la tenue ou non du championnat. Ça a été un soulagement de le voir continuer ?

C’est sûr qu’on attendait ça. On n’avait pas repris en mars dernier mais les choses ont changé pour ce confinement et je pense que c’est quand même important. C’est très compliqué de gérer les joueurs au quotidien mais si en plus on devait s’arrêter, ça le serait encore plus. Tout le monde a été affecté par le virus et j’espère qu’on réussira à être définitivement tranquille un jour.

La calendrier a été une nouvelle fois bouleversé avec des matchs encore annulés, ça change des choses dans la gestion ?

Oui on va enchaîner une série de matchs en novembre dans un calendrier serré mais on s’attendait à ce que cela arrive au cours de l’année. On savait que la FFF placerait des matchs en semaine et c’est là où il sera important d’avoir l’effectif le plus complet possible pour enchaîner les matchs. On a quand même quelques petits bobos et je ne sais pas si on aura tout le monde d’ici la fin du mois mais il va falloir s’adapter. Je sais que ça ne dérange pas les joueurs d’enchaîner les matchs car limite ils préfèrent cela aux entraînements. On verra comment on réussit à digérer les matchs à répétition tout en évitant les blessures et en gardant un effectif compétitif dans une période où les terrains vont être de plus en plus compliqués. Il y a un certain nombre de paramètres à prendre en compte et on s’adaptera.

Que peux tu nous dire sur cette formation de Concarneau ?

C’est une équipe qui dispose d’un nouveau coach que je connais bien, avec qui j’ai travaillé à Boulogne. Il est originaire du coin, il connaît l’identité du club et a permis à ce dernier de retrouver son ADN et ses valeurs depuis le début de saison avec des bons résultats et un coach qui fait bien jouer son équipe. Ils ont peut être eu un coup de moins bien récemment mais j’ai vu leur match contre Bourg où ils ont été cohérent et solide tout en marquant sur coup de pied arrêté. Le seul changement que je connais là-bas dans le contexte actuel est l’absence de public et je sais que ce dernier est réputé pour être bouillant avec du monde partout autour du terrain et ça ne sera pas le cas vendredi.

C’est un avantage ?

Un avantage je ne sais pas mais c’est sûr que pour l’équipe qui reçoit c’est dommage de se passer d’un soutien qui pourrait l’aider et la pousser tout en déstabilisant aussi son adversaire. Ça sera plus calme vendredi on verra si ça change quelque chose ou non.

Tu disais avoir quelques pépins physiques au sein de ton effectif ?

Oui on a deux joueurs avec des pépins physiques pour un moment. Rémi Bonenfant s’est blessé gravement au quadriceps à Valence et Axel Dauchy a pris un tacle un peu appuyé sur la cheville à l’entraînement. Axel sera surement absent moins longtemps mais c’est deux joueurs qui resteront indisponibles un petit moment quand même. On a toujours Arnold Garita en convalescence mais ce dernier évolue dans le bon sens, il a retouché le ballon et voit son chirurgien demain pour valider ou non une reprise collective. Ça fera un atout supplémentaire non négligeable dont on a besoin comme on le sait. Maxime Jasse est toujours suspendu et on avait déposé un dossier à la ligue concernant le carton rouge reçu à Valence par notre nouveau joueur Désiré Segbe. On a déposé des éléments pour le disculper de cette décision. C’est quand même le premier carton rouge de sa carrière et j’ai trouvé cela sévère. On est en attente d’un retour concernant ce dossier mais si c’est avéré et qu’on n’a pas gain de cause, il sera surement suspendu un match.

Conférence de presse d’avant match Concarneau vs FCVB

Cette semaine nous avons innové la conférence de presse en proposant à nos journalistes une visioconférence. Notre coach Alain Pochat est revenu sur les dernières semaines qui ont animé le club sans oublier d’évoquer le déplacement à Concarneau prévu vendredi.

Share

05 Nov 2020

Mon panier
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0