FC Villefranche Beaujolais

une ville, un territoire, notre fierté

Football Club
Villefranche Beaujolais

une ville, un territoire,
notre fierté


[Yoann Vivier]

Avez-vous trouvé le chat noir cette semaine après ce match particulier contre Le Mans où peu de choses ont tourné en votre faveur ?

Dans ces situations-là je pense qu’il faut être objectif et oui c’est certain qu’il y a eu peu de circonstances en notre faveur, que ça soit au niveau des blessures qui nous ont obligé à revoir nos plans assez rapidement ou au niveau des décisions arbitrales qui nous ont été défavorables. Maintenant il ne faut pas non plus se cacher derrière ces éléments, faut se servir de ça pour trouver une force et réagir en étant conscient que tout n’est pas lié à ces faits de jeu défavorables. Nous sommes conscients que nous avons des choses à améliorer pour que la roue tourne. On fait justement ce qu’il faut pour inverser cette spirale mais tout ne va pas venir tout seul, d’un coup en disant que la poisse est finie. Il faut provoquer la chance et on a eu le temps avec le staff et les joueurs d’analyser tout cela, d’évoquer certaines choses pour se remettre au boulot et trouver les bonnes solutions.

Vous ne réussissez pas à marquer un but à domicile pour le moment, à quoi cela peut être dû ?

Je pense que c’est un tout, quand on parle de l’aspect offensif cela englobe l’ensemble de l’équipe comme dans les situations défensives où les attaquants sont concernés. C’est de l’animation, il y a des affinités à trouver, des relations à créer et il y a l’aspect confiance qui rentre en jeu c’est certain. On sait qu’on a besoin de beaucoup d’éléments pour faire tourner les choses en notre faveur et c’est par le travail qu’on va réussir et passer au-dessus de cette période.

L’entraîneur du FBBP 01 disait que ce derby ne devait pas être joué mais impérativement gagné, est ce que tu portes le même discours ?

De toute façon, cela va de soi qu’un derby contre le SC Lyon ou Bourg reste particulier. Bien sur qu’on a envie de gagner, maintenant que ça soit le match de Bourg ou les matchs à Bastia et en coupe de France la semaine prochaine, cela représente la même chose pour nous. On devra mettre l’intensité pour gagner tout en ayant le mental. Certes le match de demain reste particulier de part la proximité géographique des deux clubs mais on reste dans l’idée qu’on doit se relancer et cela passe par des résultats lors de ces 3 prochains matchs.

Bourg connaît un début de championnat particulier avec les reports et des résultats pas forcément là non plus mais on voit que défensivement ça commence à être très solide. Quelle opposition attends tu ?

C’est une équipe rôdée dans son système en 3-5-2 avec des joueurs qu’on connait plutôt bien comme Quentin Lacour qui était chez nous ou Atik qui était au SC Lyon auparavant. Ils ont pour ambition de poser le jeu avec des joueurs offensifs au profil différent comme Montiel en point de fixation ou Testud en profil plus rapide. Après dans les matchs de National en général et en particulier contre eux, cela se joue à des petits détails donc on doit faire en sorte de penser à nous, de ce que l’on doit bien faire pour embêter cette équipe et aller chercher un résultat.

Vous avez enregistrés 2 arrivées cette semaine, est-ce les circonstances par rapport à Garita qui font que, ou alors c’était des opportunités ?

Oui la blessure d’Arnold a nécessité d’avoir un renfort dans l’immédiat car c’est compliqué pour lui d’enchaîner depuis le début de saison. Le mieux pour lui était de régler définitivement ce problème donc il est parti sur une période de renforcement avant de pouvoir postuler à nouveau. Adrian Dabasse était un profil qu’on avait ciblé depuis de longue date et qui nous manquait depuis le début de saison. Ça ne s’était pas fait durant le mercato pour diverses raisons mais ce n’est pas une révolution, l’envie d’avoir un joueur de ce profil était dans les tuyaux depuis un bon bout de temps. Les deux joueurs n’ont pas été recrutés sur un coup de tête car premièrement on les connaissait et deuxièmement comme je le disais auparavant les circonstances ont fait qu’on a agi dans ce sens. Mais ils ne seront pas qualifiés pour ce week-end.

Disposez-vous de tout le groupe ?

On a Taufflieb et Jasse qui sont suspendus, sinon pour le reste on fera un point ce soir après le retour d’Alain.

 

[Jean-Christophe Bouet]

Comment vit le groupe moralement dans cette situation compliquée ?

Le groupe vit bien, on sait qu’il y a plus grave dans la vie que de perdre des matchs. Maintenant on travaille fort, on travaille beaucoup donc obligatoirement ça va payer c’est certain. Je le répète mais le groupe vit relativement bien, il manque juste une victoire pour essayer de sortir le plus rapidement de cette zone de relégation et faire décoller notre saison. Elle est encore très longue, il reste beaucoup de matchs et on a encore de quoi faire.

Comment expliquez ces résultats à l’extérieur où l’équipe reste sur 3 matchs sans défaites alors qu’a domicile c’est plus compliqué ? Etes-vous mentalement plus confiants en déplacement ?

Les matchs sont tous abordés de la même manière, que ça soit à domicile ou à l’extérieur. On est des joueurs de football professionnels, on veut gagner tous les matchs il n’y a pas de différence. Après c’est certain que si on avait pu prendre quelques points à la maison, cela nous aurait fait du bien. Mais il ne faut pas se focaliser sur les matchs à la maison ou à l’extérieur, c’est juste comme ça pour le moment, c’est des circonstances de match qui font que ça ne tourne pas en notre faveur. On n’a pas été non plus ridicules à domicile, contre Bastia on perd 3-0 mais les 2 premiers buts sont évitables et derrière certaines décisions arbitrales sont assez litigieuses. Contre Le Mans j’estime que mettre un carton rouge à Maxime Jasse était une erreur. On termine à 10 contre 11, ce n’est plus le même match et cela nous coûte cher. Il ne faut pas tout jeter de ce qui a été fait à la maison. Mais à l’extérieur vous prenez le match de Boulogne il peut tourner en notre défaveur et on peut perdre à la dernière minute, c’est le foot on ne maîtrise pas tout. Si quelqu’un avait la science infuse pour tout savoir sur le foot ça serait top mais ce n’est pas le cas et c’est ce qui fait la beauté de ce sport.

Les équipes du bas de tableau font souvent preuve de malchance non ?

C’est une période difficile pour nous mais c’est comme ça, on travaille tellement fort et tellement dur que ça finira par payer.

Etant gardien analyses-tu de ton côté les matchs de tes futurs adversaires ?

On regarde tous les matchs des adversaires à travers les montages vidéos que nous fait le staff. Personnellement j’en regarde aussi chez moi, que ça soit les nôtres ou ceux de l’adversaire, pour décortiquer l’ensemble et faire des bilans sur ce qui a été bien fait ou non. Aujourd’hui on dispose de ce socle qu’est la vidéo et ça serait dommage de ne pas s’en servir.

Conférence de presse d’avant match FBBP 01 vs FCVB

Retrouvez l’ensemble de la conférence de presse réalisée aujourd’hui en présence de l’entraineur adjoint Yoann Vivier et notre gardien Jean-Christophe Bouet.

Share

08 Oct 2020