FC Villefranche Beaujolais

une ville, un territoire, notre fierté

Football Club
Villefranche Beaujolais

une ville, un territoire,
notre fierté


Pas facile de s’installer dans le peloton des 58 meilleurs clubs de foot français sachant que la Fédération affiche un potentiel de 14700 associations recensées comptant 2.200.000 licenciés.

Difficile en effet de gravir d’abord les différents échelons conduisant à ce niveau national compte tenu que pour chaque accession il faut remporter le championnat de sa catégorie. Le président Philippe Terrier qui, lors de sa prise de fonction, ne cachait pas son souhait d’intégrer la N.1 peut être fier de son bilan puisqu’au terme de la campagne 2017/2018 son entraîneur Alain Pochat et sa bande réussissaient à s’imposer dans son championnat de N.2 pour donner une place bien méritée au foot caladois en N.1

Si cette marche n’est pas facile à gravir, il faut avouer que le maintien à ce niveau reste une bataille délicate à remporter sachant que 4 formations sur les 18 concernées toutes assez proches les unes des autres rejoindront le niveau inférieur en fin de saison.

La rencontre de ce vendredi soir en Calade opposant nos représentants aux Bretons venus de Concarneau sans aucun complexe a parfaitement confirmé que pour se maintenir il faudra se battre durant les 10 journées proposées d’ici le 17 mai.

Dominateurs, nos « Tigres » ne réussissaient pas à ouvrir la marque et concédaient même un but suite au premier coup-franc tenté par les visiteurs. Des arrêts d’un gardien époustouflant privaient les locaux de l’égalisation et il fallait une succession de tentatives avortées pour enfin voir Lemb s’offrir le but du 1/1

En seconde période, les occasions n’allaient pas manquer pour les hommes du président Philippe Terrier mais la réussite n’était pas au rendez-vous d’autant qu’ils se retrouvaient à 10 contre 11 suite à un second carton jaune très sévère.

Le bilan des 4 dernières journées, 2 succès, 2 nuls ne peut être considéré comme mauvais mais parallèlement certains adversaires ont aussi marqué des points précieux : la lutte sera chaude jusqu’au bout.

FCVB – UC Concarneau : 1-1

SE BATTRE POUR RESTER DANS LE PELOTON DES 58 MEILLEURS CLUBS FRANÇAIS

Share